POURQUOI NE PAS PRÉCISER LA CHARTE QUÉBÉCOISE EN REGARD DE L’ÉGALITÉ H-F?

En 1975, le droit à l’égalité sans discrimination fondée sur le sexe a été inscrit dans la Charte des droits et libertés de la personne. En 2008, on renforce le principe en inscrivant que l’égalité entre les sexes est une valeur fondamentale de la société québécoise.

Cependant, la lecture du texte intégral de la charte nous incite à voir cette valeur comme un vœu pieux. En effet, contrairement aux autres valeurs présentées dans la charte (libertés, justice,…), l’égalité homme-femme ne fait l’objet d’aucune précision quant à son application.

Alors que l’on fêtera le 40e anniversaire de la Charte en décembre prochain, ne serait-il pas le temps de baliser, au minimum, le concept pour assurer l’atteinte de l’égalité de fait. L’égalité à géométrie variable est particulièrement présente à tous les niveaux du pouvoir.